Cobraworld
Cobraworld
Site non-officiel dédié à "Cobra the Space Pirate"
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"


3. La ville sans étoiles

Hoshi no nai machi 星のない街

Alors qu'ils ont réussi à franchir la porte dorée et qu'ils atteignent le moteur de Garon, Cobra et Secret se retrouvent pris au piège sous un système gravifique. Cobra essaye de s'approcher, mais une trappe s'ouvre sous lui et il tombe dans un puits très profond. A son réveil, il se retrouve dans une ville inconnue, mais surtout, il est devenu amnésique ! Il rencontre alors Bonnie, une jeune femme pour qui il va accepter de faire des combats organisés contre les hommes du boss du quartier, Bogard ...

Cobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoilesCobra : La ville sans étoiles



Staff

Direction de l'anim. générale Michiko Yamamoto
Direction de l'animation Hironobu Saitô
Scénarii Kôji Ueda
Story-Board Ken'ichi Maejima
Direction technique Takahiro Okao
Dessins clés (genga) Kyôko Chino, Hiroki Kusuda, Yukihiro Kobayashi, Tomofumi Sakai, Kôji Kataoka, Kumiko Kakoi, Kazuaki Imai, Hironobu Saitô, Satoshi Inoue, Noritaka Kanetaka, Tadashi Fukuda, Mitsunobu Kasano, YABES Production, HANIL Animation
Dessins clés 2 (genga) Yuri Ichinose, Yoshihide Fukushima, Saori Yoshida, Asumi Yoshikura, Akane Sakai, Yuta Itô, Akihiro Fukui, Keita Watanabe, Nakamura production, SHINDÔ Production, Studio MARK2
Animation (dôga) Magic Bus : Yumiko Oota, Saori Yoshida
Magic Bus Niigata : Nozomi Kuwashima, Yoshimi Shinada, Maya Hashimoto, Narika Nakano, Ikumi Ookubo
YABES Production, HANIL Animation, GOLDEN BELL
Contrôle de l'animation Yuri Ichinose
Coordination des couleurs Yuka Sakaguchi
Effets spéciaux Yuka Sakaguchi
Digital Paint Magic Bus Niigata : Kazumi Sakurai, Ayako Hatori, Hanako Nakamura, Kumi Kanazawa, Yôko Watanabe
YABES Production, HANIL Animation, GOLDEN BELL
Création artistique Jirô Kôno
Art board Jirô Kôno
Décors IMAGE ROOM JIRÔ : Fumiko Takahashi, Rei Ooyama, Shô Ogata, Akira Okamoto, Akihiko Kôno, Masaru Toya, Kunio Kaneshima
Design Material Coop. Terasawa Production, A-Girl Rights

Doublage japonais

rôles principaux
Naoya Uchida Cobra
Ryoko Shiraishi Bonnie
Maaya Sakamoto Secret
Ryôichi Fukuzawa Poisson à face humaine
Kiyomitsu Mizuuchi Bogard
Kenji Yamauchi Kelly
Teruyuki Tanzawa Mohamed
Kenichirô Matsuda Garcia
Yûmi Kawashima Danseuse
Mitsuru Takakuwa Orgus
Takashiro Takahashi Jeune homme
Atsushi Shinjô Spectateurs
Junta Terashima Spectateurs

Diffusions principales

JaponBS11 - samedi 16 janvier 2010
Francekzplay (internet) - samedi 16 janvier 2010

Assurément l'un des 3 ou 4 meilleurs épisodes de cette série télé de Cobra 2010 ! Si la trame principale suit toujours un peu trop fidèlement le manga original de Buichi Terasawa, cette "histoire dans l'histoire" s'avère tout de même très sympathique, avec un Cobra amnésique, perdu dans une ville souterraine, qui va se battre pour retrouver sa mémoire. C'est simple, mais c'est bien mené, avec des nouveaux personnages qui sont rapidement intéressants (surtout Bonnie).

Et puis le niveau de l'animation et de la réalisation sont clairement un bon cran au dessus des deux précédents épisodes. Même si "globalement", ça reste standard, il y a un dynamisme un peu plus présent, et une mise en scène un peu plus inspirée également. Les combats organisés sont notamment dynamiques (même si trop courts), avec des coups rapides, des beaux crayonnés pour appuyer certains passages, et un air de "Joe 2" (la série de boxe "Ashita no Joe", réalisée par Dezaki/Sugino) tout à la fin entre Cobra et Garcia. Et ce n'est peut-être pas si étonnant, quand on voit qu'à la direction de l'animation, on retrouve un vétéran de la première série, Hironobu Saitô, qui avait participé à plusieurs épisodes au poste de dessinateur.

Mention spéciale aussi aux décors qui sont très réussis, avec de belles couleurs, dans cette ville souterraine qui ne voit jamais le soleil. Cela laisse d'ailleurs Cobra perplexe, et le plan où il s'étonne de ne pas voir les étoiles, quelque peu désabusé, est de toute beauté.

Pour l'anecdote, au chapitre des petits faux raccords, on notera que Secret se voit rhabillée comme par magie lorsqu'elle franchi la Porte dorée...



Mon avis...

L'ombre de Dezaki n'est pas si éloignée que ça, dans cet épisode, quand on voit le dynamisme de certaines scènes. Globalement, cet épisode est bon et j'ai vraiment pris plaisir à voir certains passages. Car en plus de quelques combats bien menés, on a aussi droit à un peu de mélancolie ou un côté quelque peu désabusé, avec un Cobra à la recherche de lui-même.


Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.
Cobraworld © 2000-2017
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément