Cobraworld
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"
Ecrit par Joe Gillian

Les Celluloïds

ou "comment ça marche un dessin animé"



Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Un celluloïd = une image ?

Hakugei Densetsu

Est-ce que 1 celluloïd = 1 image ? Et bien, l'exemple qui suit extrait de la série Hakugei Densetsu (La Légende de Moby Dick) va répondre à cette question : non, bien entendu. En réalité, beaucoup de scènes nécessitent que l’on ne dessine pas tout sur un seul cellulo mais au contraire que l'on décompose un peu les choses : plusieurs personnages auront chacun leur propre cellulo, ou bien pour un seul personnage, on peut laisser des zones "vides". C’est le cas d’un visage en gros plan qui parle par exemple, ou alors de cheveux qui bougent avec le vent. En effet, l'ensemble ne sera pas sur un seul et même cellulo, mais les divers éléments à animer vont l'être chacun à part. Dans notre exemple ici, ce sont 2 personnages qui ont non seulement chacun leur cellulo, mais qui ont en plus leurs cheveux à part, qui ondulent avec le vent (dans une très belle scène soit dit au passage). Les cellulos étant transparents, on a juste à les superposer pour obtenir une image complète. Dans le cas d'un gros plan sur un visage qui parle, les divers mouvements de bouche sont eux aussi à part. Cela a deux avantages majeurs : un gain de temps (et d’argent) précieux, et surtout un visage fixe qui ne bouge absolument pas. Refaire à plusieurs reprises le même dessin complet, avec juste 1 ou 2 zones qui changent, c’est prendre le risque d’avoir tout de même de légers décalages qui pourraient se sentir à l’écran.

Hakugei Densetsu - Couche AHakugei Densetsu - Couche B
Hakugei Densetsu - Couche CHakugei Densetsu - Couche D

Cependant, il peut arriver tout de même que l'on fasse plusieurs fois le même cellulo pour une même scène. Mais cela reste des cas spécifiques, pour des raisons particulières...

Ainsi un celluloïd peut servir pour plusieurs images, et à l’inverse, pour obtenir une seule image, plusieurs celluloïds peuvent être utilisés. A noter que généralement, même pour un petit détail à part sur un cellulo, le crayonné correspondant a été réalisé avant. Ainsi, si pour une scène on a 4 cellulos, on a réalisé avant les 4 crayonnés correspondants.

La numérotation pour s’y retrouver…

Numérotation

Des tonnes de cellulos, et en plus plusieurs cellulos pour une même image finale, ou d’autres qui servent à plusieurs reprises… comment ne pas mélanger tout ça ? Et bien c’est là que la numérotation des cellulos (ou des dôgas – le principe est identique) est bien utile. Cette numérotation est toujours au minimum une lettre suivie d’un nombre : A1, A7, B2, etc. Le numéro, on devine assez facilement que c’est l’ordre des cellulos, les uns par rapport aux autres, mais pour un même "niveau". Car quand on a 2 ou 3 cellulos de superposés, on a potentiellement 2 ou 3 numérotations de superposées également, et c’est là que la lettre intervient : elle correspond au niveau de cellulo sur une image, A étant les cellulos les plus "au fond", B ceux que l’on met directement par dessus, C ceux par dessus le B, etc. A noter qu’on peut avoir en plus, devant ce code, un numéro (éventuellement précédé de la lettre C) qui correspond en principe à la scène (Cut) de l’épisode ou du film en question (plus fréquent pour les films, il me semble). Enfin le cellulo final d’une séquence possède en général le terme END en plus de sa numérotation, ce qui rappelle qu’il est le dernier.Pour rappel, certains de ces numéros sont entourés. Cela pour indiquer que l'on a affaire à des pauses clés (des dôga-clés qui héritent de genga). Un dessin étant souvent plus clair qu’un long discours, voici ci-contre la superposition des cellulos présentés ci-dessus.

A noter enfin, concernant l’ordre croissant des numéros, qu’en cas de mouvements répétitifs, ce sera le même enchaînement de cellulos qui sera utilisé à plusieurs reprises : classiquement, les mouvements de lèvres ne présentent que 3 ou 4 cellulos maximum, et si un personnage parle dans un même plan pendant une minute, ces 3 ou 4 cellulos serviront bien entendu de nombreuses fois.




Pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Space Adventure Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.

Cobraworld Design 2004 - Version 2.2 - Juillet 2008
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément