Cobraworld
Site non-officiel dédié à
"Cobra the Space Pirate"
Ecrit par Joe Gillian et Arion
Osamu Dezaki     出崎 統

Date de naissance : 18 nov. 1943
Décès : 2011-04-17
Né(e) à : Tokyo
Profession principale : Réalisateur



Pages 1 2 3 4 5

Osamu Dezaki
Osamu Dezaki

Osamu Dezaki est né à Tokyo le 18 novembre 1943. Comme beaucoup de jeunes de son époque, il est attiré par la carrière de mangaka, domaine "naturel" des japonais qui en lisent des millions chaque année. Durant ses études, il se met donc à dessiner divers mangas avec des amis, influencé notamment par Osamu Tezuka, le "père" des mangas au Japon, Takao Saito, ou encore Tetsuya Chiba (Ashita no Joe) et espère se lancer également dans la location de ses quelques oeuvres, une pratique très courante jusqu'au début des années 60 (toutes les villes avaient alors des lieux de locations de mangas), qui permettait pour 10 Yens par exemple de louer un manga pour une soirée. Mais lorsque ceux-ci ont commencé à être adaptés pour la télévision à partir de 1962, les japonais ont cessé de louer pour se tourner vers le petit écran, avortant du même coup la future carrière du jeune Osamu. Il entre alors chez Toshiba et y restera 1 an. Embauché à l'usine, Osamu ne fera en définitive pas grand chose, s’ennuyant profondément. Qui aurait pu dire, au début de l'année 1963, que ce jeune garçon de 19 ans allait devenir l'un des plus grands réalisateurs dans le domaine de l'animation ? Pas grand monde, à part peut-être un certain Osamu Tezuka...

Mushi Production / Le début d'une longue amitié

Tetsuwan Atom
Tetsuwan Atom

En janvier 1962, Osamu Tezuka renomme son studio (Tezuka Osamu Production) en Mushi Production, et à la fin de cette année, il décide d'adapter pour la télévision l'une de ses plus célèbres oeuvres : Tetsuwan Atom. Le tout jeune studio recrute nombre d'animateurs les mois suivants, en 1963, dont Osamu Dezaki qui fera donc ses débuts à partir du mois d'août sur le célèbre petit robot, travaillant ainsi sur un titre de celui qu'il admire depuis son enfance. Il va rencontrer là d'autres débutants comme lui, dont un certain Shingo Araki, et surtout Akio Sugino, celui qui deviendra son fidèle compagnon pour le restant de sa carrière. A noter aussi parmi les animateurs la présence d’un certain Shigeyuki Hayashi qui deviendra... Rintarô. Dezaki, Sugino et Araki commencent tous les trois en tant qu'intervallistes [1], mais alors que Sugino et Araki continuent sur cette voie, Dezaki passe rapidement à l'animation, puis finira par diriger cette même animation, jusqu'en 1966 [2]. Comme il n'existe à l'époque presque aucune école de formation à l'animation [3], la plupart sont autodidactes, et pour Dezaki, Sugino, Araki, et bien d'autres, cette première expérience de 4 ans sur Tetsuwan Atom sera l'occasion d'apprendre les bases et de tester diverses techniques : une première expérience très riche en définitive.

Big X
Big X

En parallèle de Tetsuwan Atom, Dezaki travaillera sur d'autres titres de son "maître", au poste de directeur pour Big X (59 épisodes), entre 1964 et 1965, pour le tout jeune studio Tokyo Movie (future TMS), et sur une partie de l’animation de Shin Takarajima (un TV Spécial), au tout début de 1965 pour Mushi.

En 1966, tandis que Akio Sugino et Shingo Araki quittent la Mushi pour former le studio Jaguard, Dezaki reste encore deux ans chez Mushi Production. Il y occupe le poste de directeur technique sur quelques épisodes de Gokû no Daibôken (39 épisodes) en 1967, série dirigée par Gisaburô Sugii, et sur Wanpaku Tanteidan (35 épisodes, d'après l’œuvre de Ranpo Edogawa) l'année suivante, avec Sugino au chara-design. Cette année là, en 1968, il devient indépendant.


[1] Avec eux, aux postes de storyboard/réalisateur, un certain Gisaburo Sugii, futur réalisateur de Laura ou la passion du théatre, Théo et la batte de la Victoire, Une vie Nouvelle, ... et qui avait auparavant travaillé en tant qu'intervalliste sur quelques films de la Toei comme Le Serpent Blanc (Hakujaden) en 1958. Il sera directeur de l'animation sur Shin Takarajima (1965) ou réalisateur sur Goku no Daiboken (1967), avec Dezaki à ses côtés.
[2] Dezaki faisait aussi des storyboards à côté, mais on lui demanda de stopper cette activité, et alors qu'il s'apprêtait à créer une petite compagnie de production avec des amis, il fut nommé directeur technique sur Tetsuwan Atom et dirigera les épisodes 112, 123, 132, 143 et 175.
[3] Il existait en fait une école de formation, le Children’s Corner, sorte de filiale de Toei Animation, créée depuis 1964. De nombreuses personnalités y entreront, comme Kazuo Komatsubara (Albator), qui fut refusé justement chez Mushi. Sur concours, les reçus passaient 4 mois de formation, sous l’égide de pionniers tels que Zenjirô "Sanae" Yamamoto (Saiyûki, Gulliver no Uchû Ryokô, Sindbad no bôken), Masao Kumakawa (L'abeille et l'araignée), Sadao Tsukioka (Ookami shônen Ken, Senya Ichiya Monogatari, Ribbon no kishi) et Yasuo Ôtsuka (Lupin III, Mirai shônen Conan, Cagliostro no Shiro).




Pages 1 2 3 4 5

Space Adventure Cobra - Copyrights © BUICHI TERASAWA / A-girl Rights
Tous droits réservés.

Cobraworld Design 2004 - Version 2.2 - Juillet 2008
Mentions légales
Site officiel : www.buichi.com
Site crée et maintenu par Stéphane Clément